Encadrement

Beaucoup d'entre vous me demande comment encadrer une broderie et ... je n'ai pas qu'une seule réponse à vous apporter ! Il y a les règles de l'art et ... ma sauce !!  Je vais donc essayer de vous donner diverses pistes et vous suivrez celle qui vous correspond le mieux ! Cependant ne comptez pas sur moi pour vous donner un cours d'encadrement ! Je ne suis pas assez chevronnée pour cela. Il existe dans le commerce de bons ouvrages qui vous en expliquent le B.A. ba.

Généralités

Ne perdez jamais de vue qu'il n'est pas toujours nécessaire de faire compliqué, surtout lorsqu'on débute ! En effet, la mise en valeur d'une photo (ou d'un ouvrage pour ce qui nous concerne) peut se limiter à une jolie baguette et un simple contrecollé.

Ainsi, ci-contre, une photo d'un décor de théatre (dans un camaïeu de bleus très sombre) a pris place sur un tirage papier d'une cascade de cadres bleus réalisée sur Powerpoint®. Un petit motif de masques en rappel, un libellé avec une belle calligraphie et le tour est joué ! Le cadre vient d'un magasin de bricolage.

 

 

 

De même, les toiles peuvent se contenter d'un contrecollé biseauté comme ici où la bonne couleur est impérative et le ruban, juste un petit plus ! Le cadre vient de chez Ikéa.

 


Ce que j'ai pu glaner au gré de mes discussions auprès d'autres brodeurs

Certains utilisent le carton mousse et se servent de l'épaisseur pour y ficher leurs épingles pour tendre leur toile.

C'est déjà plus facile que la méthode classique qui consiste à utiliser un carton que l'on enveloppe de la broderie. Celle-ci est ensuite bien tendue en lançant des fils d'un bord à l'autre des rabats opposés, au dos. Le problème est de bien centrer le motif et lorsque l'on travaille sur l'envers, pas évident ... De plus, il faut avoir largement dimensionné sa toile pour avoir des rabats !

D'autres se servent de toile thermocollante, ou de polyphane (sorte de film polyester autocollant, également utilisé pour les abat-jour) pour rigidifier la toile avant de l'encadrer comme une gravure. D'autres encore se contentent de la coller sur un support de carton. L'inconvénient de ces techniques est que la toile ne peut plus être lavée si elle jaunit avec le temps ou ... si une vilaine mouche s'oublie sur votre ouvrage lorsque vous avez choisi de ne pas mettre de verre !  Et tout ça, sans parler des colles qui vieillissent mal ... Attention également aux rubans collants de toutes sortes : ils tachent et engluent les toiles en perdant avec le temps leur pouvoir adhésif en plus !

Ma propre technique (de grosse fainéante ...)

Tendre ma toile selon la façon académique m'a donc toujours posé un problème, je n'arrive pas à gérer correctement le tension du fil au dos ! J'ai donc préféré utiliser le passe-partout comme tambour ! Je positionne ma toile à l'envers, sur le passe-partout retourné et je la fixe à l'aide d'épingles de couture que je fiche presque à plat dans le carton (pour ne pas le transpercer) et tout autour de la toile.

Je commence par en positionner 4 : une au milieu de chaque bord,  pour commencer. Je vérifie sur l'endroit que ma toile est bien centrée, puis je tends la broderie avec les épingles au fur et à mesure en prenant bien soin de la maintenir centrée par rapport à la fenêtre du passe (aidez-vous de la trame du tissu pour cela !).

Pour que la toile ait un plus joli rendu, il est mieux de glisser un molleton entre elle et le carton du dos. Elle "gonfle" à l'intérieur du passe comme un coussin.

Ensuite procéder à l'encadrement classique : Paquet complet - verre éventuel, passe, broderie et dos (à assembler avec une bande de papier gommé sur chaque tranche), puis cloutage sur le cadre et papier gommé pour cacher les pointes. Pensez à utiliser des pointes à moulures pour la fixation du cadre, elles sont longues et très fines et ont la particularité de pouvoir être cassées au ras du carton de dos, lorsque vous les avez suffisamment enfichées dans la baguette.

Le passe-partout

Il se trouve entre le sujet et le verre. Il a une fonction décorative. L'ouverture en son centre constitue la "fenêtre-image". Sachez que dans toutes les grandes surfaces de bricolage ou les magasins spécialisés vous pouvez trouver les contrecollés biseautés tous prêts et à vos couleurs ! Sinon, une simple cartonnette recouverte de papier ou de tissus et le tour est joué !

Le biseau

Pour ce qui me concerne , j'aime combiner le passe-partout avec un biseau qui me permet de bien faire gonfler ma toile ensuite. Il est peu technique mais demande un peu de pratique et de matériel. Voici ci-dessous la marche à suivre.

Étape 1 - Le marquage

Prendre le passe-partout fini et le poser sur le carton à biseau coupé à la taille du cadre. Tracer les contours de la fenêtre-image d'un trait léger au crayon papier. Faire une marque sur le passe et le biseau pour repérer leur positions respectives lors du marquage. Retracer à 1 mm à l'extérieur du tracé précédent un autre cadre.

Étape 2 - La coupe du biseau

Avec une règle lourde et un cutter incliné à 45°, ou avec une règle à biseau (suivez le mode d'emploi du fabricant), ouvrir la fenêtre-image. Commencer par les deux petits cotés, puis les deux grands en croisant bien les découpes de 2 à 3 mm à chaque angle. Ôter délicatement la partie centrale. Poncer doucement les biseaux avec un papier de verre très fin.

 

Étape 3 - Habillage du biseau

Dans le papier décoratif, couper 4 bandes de 4 cm de large et de la longueur + 4 cm des côtés de la fenêtre-image. Plier chaque bande en deux dans le sens de la longueur.

 

Prendre une bande et couper l'une de ses extrémités à 45° à l'aide d'une équerre.

 

La présenter sur l'envers du biseau en laissant dépasser l'extrémité biseautée d'1 mm. Marquer l'angle opposé +1 mm.

Couper l'autre extrémité à 45° toujours avec l'équerre.

 

Encoller le dos du biseau sur 2 cm de large en veillant à ne pas mettre trop de colle dans les angles. Positionner la bande de papier. lisser au plioir.

Retourner le carton à biseau et enduire de colle l'aplat sur 2 cm en veillant à ne pas en mettre sur la pente du biseau.



Rabattre la bande en la tendant bien. Lisser au plioir.

Procéder de même pour la deuxième bande en vis-à-vis.

Pour les deux autres bandes, suivre les même étapes en les coupant sans les marges de 1 mm par rapport aux angles.

 

Au final, coller le passe-partout selon les repères du début, sur le biseau et finir l'encadrement.

Il m'est arrivé de ne pas faire de passe-partout mais de totalement recouvrir le biseau. Cependant cette démarche nécessite un papier particulièrement souple ou un tissu comme dans les zooms ci-dessous.

          

Verre ou pas ?

Personnellement je préfère avec, pour une meilleure protection de mes toiles, mais il est vrai que le verre à tendance par son reflet à atténuer les couleurs. Les anti-reflets ont le même inconvénient. A vous donc de choisir !

Copyright Bleu de Croix 2015
Dernière mise à jour le 09/08/2015